Re-Bonjour

Publié le par une.blonde.au.japon.over-blog.com

Bonjour à tous, 


Cela va maintenant faire plus de 2 ans que je n'ai pas écrit sur ce blog, mais récemment des mails et des questions de visiteurs m'ont rappelé son existence et je voulais écrire un petit article sur ce qu'il m'est arrivé après le tremblement de terre (dernier article écrit il y a deux ans).


IMG 5569-polaAprès le tremblement de terre du 11 mars 2011, je suis restée trois jours au Japon avant que mes parents ne me rappatrient en France en urgence. A l'aéroport je me suis retrouvée dans un avion rempli d'étrangers fuyant le pays, ce qui nous a d'ailleurs valu le surnom péjoratifs de 'fly-gadjins' (les étrangers volants, ce qui m'a brisé le coeur quand je l'ai lu au détour d'un article de journal). Je rentrai en France 6 mois plus tôt, et honnêtement il m'a fallu du temps  pour m'y habituer et pour digérer les évènements catastrophiques que j'avais vécu. 


J'étudie toujours le japonais, je dirai même plus assiduement que je ne le faisais durant mon échange. Après une Terminale ES à Toulouse, durant laquelle j'ai du mettre mon étude du japonais en pause pour pouvoir préparer les différents concours de Sciences-Po Paris et autres IEP de province, je viens de finir ma première année au Campus Europe-Asie de Sciences-Po Paris au Havre.


Ce campus est spécialisé dans l'Asie (surtout Corée, Japon, Chine et Inde, mais j'ai des camarades de toute l'Asie) et j'y étudie le japonais 6h par semaine (sans compter mon travail personnel). Je fais aussi partie du premier double-diplôme au niveau license entre le Japon et la France; un douple-diplôme d'économie avec l'université de Keio à Tokyo (les cours sont en anglais, thank god, et non en japonais hum hum ;) ). Je retournerai vivre au Japon pour 1an et demi, voir 2ans, à la fin de ma deuxième année!

IMG 5585-pola


Depuis mon échange, je suis retournée déjà deux fois au Japon. Une fois l'année du tremblement de terre avec ma famille, nous sommes allé à Tokyo (autant dire que les étrangers y étaient inexistants à ce moment là) et à Hokkaido. Cette année j'y suis allé avec mes parents, à Kyoto, Osaka et ensuite j'ai pris le Shinkansen seule pour passer quelques jours à Tokyo et Yokohama, voir mes amis et 'ma ville'. 


Je caresse l'idée de reprendre ce blog, si non maintenant, quand je retournerai vivre au Japon. Les articles écrits il y a deux ans me sont très nostalgiques, ma façon d'écrire et mes idées ont bien changées ! Mais les réflexions et les questionnements que je me posais sur ce blog à ce moment-là ont été depuis approfondis et plus complexes. Mes opinions et ma compréhension du Japon se sont développés, et bien que je ne prétende pas tout connaitre encore du Japon, je continue d'aimer et de m'intéresser à ce pays.


Merci aux visiteurs occasionnels qui s'aventurent ici, n'hésitez-pas à m'envoyer un mail si vous avez des questions sur la langue japonaise, faire un échange, Sciences-Po, voyager au Japon ou autres! Je répondrais à tous vos mails! :)


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François (Fuchan) 29/05/2014 07:23

Bonjour.
Je viens de découvrir votre blog que je vais le lire un peu plus profondément dès que possible.
J'échange parfois sur mes expériences japonaises avec votre mère sur le forum des routards, elle y parle parfois de vous.
Vous avez vécu le 11 mars en direct, pour ma part, je n'ai que tremblé devant les infos. Bien sur, c'était tout à fait compréhensible de rentrer en France, surtout dans votre situation.
J'étais à Tokyo quatre mois après la catastrophe, il y avait encore des secousses chaque jour, certaines de 4 à 5 nous faisaient vaciller et arrêtaient le métro... c'était angoissant. J'y suis
retourné deux fois depuis, on n'y pense plus, c'est préférable. Cet été, j'y serai encore. J'y suis accro depuis tant d'années...

Je vous souhaite bon courage pour la suite de vos études et une pleine réussite japonaise. Je suis allé visiter Keio, c'est une superbe université, mon épouse en est diplômée en sciences humaines.
Profitez bien de ce temps d'études que vous allez y passer, cela marquera toute votre vie.