Seijin no hi : Le jour de l'âge adulte

Publié le par une.blonde.au.japon.over-blog.com

Au Japon, la majorité est atteinte à 20 ans (la plus tardive au monde). Pour célébrer ce passage trés important à l'âge adulte, il existe un jour férié au Japon appelé Seijin no hi, un petit tour ! :)

 

threekimonocuties6ws-pola.jpg

 Seijin no hi était traditionnellement fêté le 15 janvier mais depuis l'an 2000, la fête a lieu le deuxième lundi de janvier, ce qui permet aux japonais d'avoir trois jours de week-end.

Durant la période d'Edo, le passage a l'âge adulte était fêté vers 13 ans pour les garçons, pour l'occasion on leur coupait les cheveux, et vers 15 ans pour les filles (apparemment la tradition voulait que l'on leur teigne les dents en noir... Oo)

 

Aujourd'hui, tous les jeunes de 20 ans se réunissent entre amis. Les activités sont une traditionelle visite au temple et surement un dîner en famille ou un fête entre amis. Ce sera enfin l'occasion de boire de l'alcool (car non non jamais avant 20 ans !). Mais il y a aussi une cérémonie à la mairie où le maire et des participants donnent des présentations sur les responsabilités des adultes et félicitent les participants d'avoir atteint l'âge adulte.

 

 

seijin_no_hi-pola.jpg

 

A Kyoto et à Nara ont aussi lieu des tournois de Kyudo : l'archerie traditionelle japonaise (C'est encore populaire au Japon, par exemple mon lycée propose un club de Kyudo)

Et dans la ville de Chiba (juste à côté de Tokyo), tous les jeunes de 20 ans vont ensemble fêter leur majorité à Disney Land ! (L'horreeeur xD)

 

Pour l'occasion, les filles portent un kimono spécial Furi-Sode, fait de soie avec de compliqués broderies, de trés longues manches et l'on peut aussi ajouter un écharpe de fourrure blanche : magnifique ! . C'est un kimono porté par les jeunes filles encore non mariés. Les garçons portaient le hakama, le kimono version mâle mais de nos jours, ils préfèrent un costume à l'européenne.

 

 

  

0-polaNous avons parlé de ça en cours d' 'Introduction à la culture japonaise'. J'ai dû expliquer que n'avions pas d'équivalent en France pour ce jour et ensuite le professeur m'a surprise avec l'étrange question 'Voulais tu devenir majeure?' J'ai dû répondre quelque chose comme 'Ben je n'ai pas trop eu le choix on va dire... ça change pas des masses de trucs en France vous savez mais bon... au moins maintenant je peux faire les mêmes conneries légalement...'

 

Mais le plus surprenant a été quand mes camarades de classes ont avoué qu'ils préfèreraient ne pas avoir 20 ans, et qu'être des enfants leur allait trés bien. Ca m'a tuée de voir à quel point les lycéens japonais ne pensent pas du tout à s'amuser... enfin j'avais déjà fait la constatation avant, mais des lycéens qui ne pensent ni à boire, ni au sexe, ni à être libres... Oo'  Je n'en trouverais probablement qu'au Japon

 

Enfin cela m'a bien fait réfléchir étant donné que je viens tout juste de fêter ma majorité, je n'avais pas vraiment pensé à la signification blablabla Mais on le sait bien, les japonais aiment sur-penser xD

Voilà voilà pour ce petit article ! J'espère qu'il vous aura plu et promis, j'essaye d'en écrire un autre bientôt ! :D Gros bisous à tous et courage, bientôt les vacs de février !

 

 

Publié dans Culture japonaise

Commenter cet article

fabienne 21/01/2011 09:15


Salut !

Très bon article sur cette cérémonie d'entrée dans l'âge adulte !
Il faut dire que, face aux responsabilités qui attendent les Japonais à l'âge adulte, cela peut peut-être expliquer en partie leur inquiétude de quitter l'enfance !
Bises à toi !


Jammin' 20/01/2011 18:29


TOUS DES GEEKS !!!!!!!!!!!!!

En vrai, y'en a aucun qui pense a transgresser la regle ?


Julie 20/01/2011 17:12


Tout à fait! Je confirme qu'à Kyoto, en plus de la cérémonie du Seijin no Hi nous avons le Toshiya ou tournoi de Kyudo qui a lieu au Temple Sanjûsangen-do, le week-end suivant. J'ai fait un article
sur chacun de ses 2 évènements sur mon blog avec photos et vidéos pour ceux qui veulent.
Et ça ne m'étonne pas du tout quand tu nous dis qu'ils veulent rester enfants. Car franchement, y a pas beaucoup de japonais mâtures autour de moi...